En 600 av. J.-C., les Phocéens débarquèrent dans la calanque du Lacydon, qui forme aujourd’hui le Vieux-Port.

Ils s’installent sur la rive nord du port et construisent des temples, un théâtre, une agora. La ville est protégée par des remparts dont certaines parties sont encore visibles au jardin des vestiges situé au centre Bourse. Pour faire face à l’augmentation de la population, le tracé des remparts évoluera jusqu’au XVIIe siècle.

Limite de l'ancien rivage du port de Marseille vers le ier siècle av. J.-C.
Le fond du port est occupé par des marais qui sont asséchés progressivement dès l’occupation grecque ainsi que l’ont montré les fouilles archéologiques effectuées avant la construction d’un parc de stationnement souterrain, place du Général-de-Gaulle.

La rive sud est occupée par des carrières d'où sont extraites les pierres qui servent à l'édification des remparts. C'est également la cité des morts, le lieu où sont inhumés les défunts. (Source Wikipedia)