Visible depuis les autoroutes, la gare Saint-Charles ou la rade de Marseille, Notre-Dame de la Garde attire le regard. C’est le lieu le plus visité de Marseille. Symbole permanent de la ville, elle accueille chaque jour des centaines de personnes : hommes, femmes, enfants de toute nationalité, de toutes religions, croyants et incroyants. Cette notoriété et le prestige d’un tel lieu de pèlerinage sont d’autant plus remarquables que la construction de cette église n’a été la conséquence ni d’une apparition ou miracle fondateur, ni de l’intervention d’un saint ou d’un personnage illustre.

Pour le cardinal Etchegaray, ancien évêque de Marseille, la Vierge de la Garde ne fait pas seulement partie du paysage comme le Château d'If ou le vieux port, elle est le cœur vivant de Marseille, son artère centrale plus encore que la Canebière. Elle n’est pas la propriété exclusive des catholiques, elle appartient à la grande famille humaine qui grouille à Marseille. Auprès d’elle chacun se sent chez soi. Grâce à elle chacun se reconnaît pleinement intégré à Marseille.

Notre-Dame de la Garde demeure le haut lieu du diocèse de Marseille davantage même que la cathédrale. C’est ici que l’évêque Mgr Delay, le 30 août 1944, souhaitait que de profondes réformes apportent aux plus humbles des conditions de vie et de travail plus justes et plus humaines. C’est également ici que Mgr Etchegaray comparait, en mai 1978, les ravages du chômage à ceux de la peste de 1720. Notre-Dame de la Garde est bien une vitrine du diocèse et la meilleure tribune de ses évêques.

Le Musée de site retraçant les 800 ans de l'histoire de la Basilique liée à celle de Marseille a ouvert le 18 juin 2013. Il a été officiellement inauguré le 11 juillet 2013 en présence des autorités civiles et militaires. Comme pour les opérations précédentes, un appel à la générosité publique a été lancé qui a rencontré un large écho, en plus des dons des collectivités publiques. (Source Wikipedia)